top of page
  • Julie

Relecture et correction de document : une étape obligée

Ça y est, vous êtes enfin venu à bout de ce fichu texte !


Cet article* vous l’avez réfléchi-planifié-rêvé-structuré-bichonné-peaufiné. Mais au bout d’un moment, ne nous mentons pas, vous en avez eu ASSEZ ! Parce qu’on a beau apprécier le sujet sur lequel on écrit, nul n’est à l’abri d’un sentiment de ras-le-bol assorti d’un bon syndrome de tête dans le guidon.


Et donc, quelle libération, que dis-je, quelle délivrance quand vient le point final et avec lui le bout du tunnel ! Sauf que.


*Ce raisonnement fonctionne aussi pour une dissertation, un dossier, une lettre, un sonnet ou tout autre texte.



Sauf que le travail ne s’arrête pas là. Que non. Vous avez fini de rédiger le contenu de votre texte. Très bien. Pour autant, ne vous précipitez pas sur la touche « envoi ». Il reste une étape capitale à réaliser. J’ai nommé l’indispensable phase de relecture et correction de votre document.


Pourquoi indispensable ? Oui, votre texte, vous le connaissez sur le bout des virgules. Oui, vous avez travaillé dessus pendant longtemps. Oui, c'est votre dossier après tout, vous êtes quand même bien placé pour savoir ce qu'il y a dedans.

Justement. Vous y avez passé tellement de temps que ce serait bien dommage de ne pas lui consacrer tous les égards que votre travail mérite. Il s’agit de votre bébé, alors autant vous assurer que tout est parfait dans les moindres détails.

Et puis, à passer du temps le nez sur un texte, il est parfois difficile de garder le recul nécessaire pour en avoir une vision d’ensemble, claire et lucide.


Quelques conseils pour effectuer la correction de votre texte :


Conseil 1 : relisez votre texte.


Oui. Relisez-le. Entièrement. Si possible, pas immédiatement après avoir fini de l’écrire. Accordez-vous un peu de temps (au moins quelques heures, voire une journée) pour souffler. Pendant ce temps, faites autre chose. Les possibilités sont nombreuses : allez vous promener au grand air, préparez des cookies, appelez votre maman pour prendre de ses nouvelles, lisez un bon livre, faites de la broderie… Bref, vous saisissez l’idée. Dé-co-nnec-tez ! Votre cerveau n’en sera que plus réceptif quand vous reviendrez sur votre texte.


Par ailleurs, n'hésitez pas à vous armer d’un dictionnaire et d’autres usuels (#Bescherellemonamour) lors de la phase de relecture de votre document.


Conseil 2 : Faites mouliner le correcteur orthographique.


Ça, ça peut être fait avant. Et ça devrait devenir un automatisme. Moi qui suis correctrice professionnelle et maniaque tatillonne attentive aux détails, je fais systématiquement tourner le correcteur (la fonction « Rédacteur », sous Word) sur mes textes.


Il existe des outils de correction d’orthographe en ligne, souvent payants. Mais déjà, le correcteur de votre logiciel de traitement de texte peut vous aider à repérer des erreurs orthographiques et/ou grammaticales. Attention, toutefois, à ne pas cliquer systématiquement sur « corriger ». Pour chaque « erreur » que l’outil vous signale, analysez le segment qui s’y rapporte. Un correcteur orthographique est utile mais pas infaillible. Surtout, ce n’est pas un humain ; les subtilités des tournures de phrases et de l’implicite lui échappent. Rien ne remplace l’expertise humaine.


Conseil 3 : Faites relire votre texte par l'un de vos proches.


Ou plusieurs.

Demandez gentiment ce service à votre conjoint, à une amie, à votre cousin, etc. Pas au chien. Bien entendu, c’est mieux si la personne à laquelle vous vous adressez possède une maîtrise du français qui la rende fiable pour effectuer cette relecture.


Conseil 4 : Faites appel à un relecteur correcteur professionnel


Personnellement, je suis une amoureuse des mots et de l’orthographe. Que tous les fans de Bernard Pivot et de ses légendaires dictées lèvent la main ! (levant la main) (me sentant un peu seule). Ahem. Mais j’ai bien conscience que le monde entier ne partage pas cet engouement. Si si, je vous assure. C’est triste, mais c’est comme ça.


Plus sérieusement, faire corriger son texte par un professionnel peut être une solution tout à fait pertinente, notamment si :


  • Vous n’êtes pas très à l’aise avec les règles de la langue française. Celle-ci est magnifique mais ô combien complexe ! Je précise qu’avoir certaines faiblesses en orthographe n’empêche en rien d’avoir de très bonnes idées, et d’écrire des textes passionnants. Ce sont des choses bien différentes.


  • Vous ne parvenez plus à avoir une vision de détail sereine de votre texte. Comme je l’ai dit précédemment, à force d’avoir le nez collé sur son écrit, on n’y voit plus très clair. Une correction professionnelle, assurée par un œil objectif et expert, peut alors vous être d’un grand secours.


  • Votre texte revêt une importance particulière. Je pense notamment à la vérification d’une lettre de motivation pour le poste de vos rêves, à la correction de thèses et mémoires, ou encore à la relecture d’un manuscrit. Pour tous ces projets de conséquence, il est bon de mettre toutes les chances de son côté en veillant à ce qu’ils soient irréprochables.


Dans tous les cas, le professionnel procèdera à une analyse minutieuse de votre texte. Sachez que plusieurs niveaux de relecture et de correction sont généralement proposés. Cela peut aller de la « simple » correction orthographique, grammaticale et typographique à la reformulation avec mise en page du texte.


En résumé


Vous l'aurez compris, l'étape de la relecture et de la correction est essentielle. Ne la négligez pas. Par respect pour vous-même, tout d'abord. Ce texte, c'est votre création, votre fierté !

Mais aussi pour votre lecteur. Que votre objectif soit de séduire, convaincre, informer, captiver... Mettez toutes les chances de votre côté !


Si vous souhaitez faire appel à mes services de relectrice correctrice freelance, cliquez sur le bouton ci-dessous.



Posts récents

Voir tout

Faire le récit de sa vie

Faire le récit de sa vie, pourquoi pas ? Longtemps cantonné aux seules histoires de personnes célèbres, le récit biographique s’est démocratisé. Aujourd’hui, de plus en plus de gens se lancent dans un

bottom of page